nouveau manager être légitime
Aujourd'hui est un grand jour : vous venes d'être propulsé sur un poste de manager, et vous allez faire ce nouveau job pour la première fois. 


Nouvelles missions, réunions (peut-être même que vous venez de rejoindre le comité de Direction), projets transverses et stratégiques, équipe à manager, etc... 


Autant de nouvelles facettes de votre métier qu'il va vous falloir maîtriser.

Vous êtes autant excité qu'effrayé. Vous vous demandez comment être légitime en tant que manager même sans expérience passée. Et comment surmonter cette peur d'être un imposteur qui vous tiraille l'intestin.

On est (souvent) lâché sans formation sur le terrain

Manager c'est un métier. Un bon opérationnel ne fera pas forcément un bon manager. Pourquoi ? Vos expériences passées, même si elles sont réussies, ne peuvent à elles seules vous aider à mieux manager.

Un manager, c'est avant tout une personne qui gère de l'humain au quotidien, et qui aime le contact humain. Il faut savoir jongler avec les mots, avec les personnes, les caractères et les situations et adopter le bon style de management au bon moment et au bon interlocuteur.

Mais ce n'est pas si évident que cela, surtout surtout pour un premier poste.

Petite question : l'équipe que vous allez manager, s'agit-il de vos anciens collègues ? Si oui, alors vous partez avec une difficulté supplémentaire : car pour vos collègues, vous n'êtes pas encore manager à leurs yeux. La transformation ne s'est pas encore déroulée. Et vous allez devoir leur prouver votre légitimité à ce poste. Et leur montrer que vous n'êtes pas là pour "rejoindre les actionnaires et jouer contre l'équipe, mais bien pour leur faciliter le quotidien".

Pour bon nombre d'entreprises, manager n'est pas vu comme un métier, mais plus pour une récompense pour des performances passées. On a fait du bon boulot en tant qu'opérationnel, hop! on devient manager.

Et ça s'arrête là ...

Pas d'accompagnement, pas de formation, rien... Le nouveau manager se débrouille tout seul.

Je déplore cette situation qui est un triple échec :

  • Échec pour le manager tout d'abord, qui se sent lâché dans l'arène, sans avoir été formé
  • Échec pour l'équipe ensuite, qui sous-performera, et souffrira peut-être des erreurs que le nouveau manager fera (et qu'on aurait pu éviter s'il avait été formé)
  • Échec pour l'entreprise enfin, qui va se retrouver avec une équipe dysfonctionnelle, un manager débordé, ou ne sachant pas comment exercer ses missions

En attendant la prise de conscience des entreprises, il y a une solution à cela : en tant que nouveau manager, vous devez vous former.

Le syndrome de l'imposteur

Le syndrome de l'imposteur, c'est cette forme de doute maladif, qui prend naissance en vous et vous tiraille l'intestin pour ne plus vous quitter.

On s'estime ne pas être assez expérimenté à tel poste, ne pas mériter ce que nous offre la vie, on se retrouve paralysé même parfois, et on ne comprend pas pourquoi il n'y a que nous qui voyons notre imposture, que nous qui soyons lucide.

Je vais être honnête : le syndrome de l'imposteur, on l'a tous rencontré au moins une fois dans notre vie. Le plus souvent, le syndrome revient à chaque grand changement de notre vie.

Laissez-moi vous parler des quelques fois où je l'ai rencontré :

  • A la sortie de mes études, quand j'ai décroché un poste d'administrateur systèmes et réseaux, j'avais l'impression de ne rien connaître en informatique : il y a tellement de technologies, d'outils, et les choses évoluent tellement vite que le syndrome de l'imposteur est arrivé.
  • Quand je suis passé chef de projet, rebelote : je ne me sentais pas légitime à ce poste. Pourtant avec le recul, c'est un poste qui me convient parfaitement et dans lequel je m'épanouis.
  • Quand je suis passé manager, bim! Le syndrome de l'imposteur qui revient. Parce que comme beaucoup je n'ai pas été formé. Alors je me suis formé moi-même.
  • Je le rencontre encore aujourd'hui avec mes sites web, et certains jours je me dis : "qui suis-je pour parler de management, de gestion de projet etc ? Il y a des gens plus expérimentés que moi qui en parle déjà". Mais vous savez quoi ? Je ne vais pas attendre mes 50ans et juger d'avoir assez d'expérience pour être légitime à mes yeux pour enfin en parler.

Maintenant, j'écoute cette voix intérieure, je la laisse s'exprimer, mais je ne me laisse plus me paralyser par ce qu'elle dit.

Pour conclure sur le sujet, et éviter de rallonger encore cet article déjà bien long, gardez bien en tête que douter, c'est légitime. C'est ce qui vous permet de prendre du recul, et de vous améliorer.

Mais douter pour douter, NON.

Bien sûr qu'en tant que nouveau manager vous avez beaucoup à apprendre. Bien sûr que vous vous en sortirez mieux d'ici quelques années, avec plus de recul et d'expérience. Mais comme tous les métiers, en fait.

Si vous êtes là aujourd'hui, à ce poste, c'est parce que quelqu'un croit en vous, croit en vos capacités, et croit que vous pouvez vous épanouir à ce job et être performant. Et vous savez quoi ? J'y crois aussi.

12 conseils pour apprendre à être légitime même sans expérience

J'insiste à nouveau sur la capacité à vous former. Je n'ai aucun doute sur le fait que vous êtes quelqu'un qui a à cœur de bien faire les choses, qui a obtenu des résultats, et qui souhaite le meilleur pour son équipe.

C'est notre lot commun à tous.  

Mais il est important de vous former, pour acquérir les outils indispensables du manager : gestion du temps & des priorités, communication, conduite du changement, gestion de projet, Théorie de la motivation, animation des réunions (et notamment des différents entretiens que vous devrez mener), etc..

Tout cela vous aidera dans vos missions au quotidien. A condition de vous sentir légitime à votre poste.

1 ) Misez sur les compétences transverses

Prenez 5 minutes pour analyser votre CV et vos anciennes expériences. Je suis prêt à parier que vous avez acquis des compétences dans vos précédents jobs qui vous seront utiles en tant que manager.

Vous avez travaillé sur un projet ? Parfait, vous avez des notions de gestion de projet, cela vous aidera.

Vous avez travaillé au sein d'une équipe support ? Parfait, vous savez ce que veut dire travail collaboratif et vous êtes orienté résultats.

Vous avez travaillé avec de nombreux prestataires ? Parfait, vous avez le sens de la communication.

Vous comprenez l'idée : nous avons tous des compétences transverses, acquises dans un job et pouvant nous servir dans un autre.

A vous de jouer ! Dressez la liste de ces compétences transverses : vous verrez que vous ne partez pas de zéro.

2 ) Démarquez-vous du lot et assumez votre personnalité

S'il y a une chose dans laquelle vous êtes bon et où vous n'éprouverez jamais le syndrome de l'imposteur, c'est bien d'être vous-même.

Ne jouez pas un rôle, c'est fatiguant au quotidien, ça vous pompe votre énergie, énergie que vous ne pourrez pas mettre ailleurs.

Et en plus cela favorisera le terrain du syndrome de l'imposteur.

Soyez vous-même au bureau, assumez votre personnalité, et démarquez-vous des autres : votre personnalité, vos expériences personnelles, tout ça fait de vous une personne unique.

Comment peut-on être plus légitime qu'en étant soi-même ?

3 ) Apprenez à connaître vos valeurs et vos forces

Le problème quand on ne se sent pas légitime, c'est qu'on ne voit que ses défauts, que son manque d'expérience, que son manque de diplôme, etc... On se focalise uniquement sur les aspects négatifs.

Mais vous avez de belles valeurs en vous, et vous avez des qualités (vos forces).

Faites un test de personnalité complet, comme le MBTI (par ici : https://www.16personalities.com/fr/test-de-personnalite) : cela vous permettra de mieux vous connaître, mais cela mettra surtout en avant vos forces. Au quotidien, dans votre mission de manager, appuyez-vous sur celles-ci et oubliez vos défauts.

De même, considérez plutôt de renforcer vos forces plutôt que de combler vos faiblesses.

4 ) N'attendez pas de validation extérieure

N'attendez pas qu'on vous dise que vous faites du bon travail pour le croire : parce que cela pourrait prendre du temps avant d'obtenir un compliment. Et puis entre nous, comme on se sent illégitime, le jour où on reçoit un compliment comme ça, passé le moment d'euphorie, on se met à douter à nouveau : "Pourquoi on me le dit seulement aujourd'hui ? ça veut dire que d'habitude je ne fais pas du bon travail ? ".

Agir comme ça, c'est vous tuer à petit feu.

5 ) Ayez confiance en vous et vos capacités

Qualité professionnelle essentielle (et recherchée), la confiance en soi n’est pas innée.

Heureusement, il est possible de la développer au quotidien.

Avoir confiance en soi au travail, c’est avoir confiance en ses compétences, en sa capacité à accomplir un travail donné. 

ça transparaît également dans l’attitude générale : on envoie le message “je sais ce que je fais, faites-moi confiance” à ses interlocuteurs. Mais on n'ose pas.

Pourtant si vous êtes ici, aujourd'hui, à ce poste de manager, c'est qu'on vous fait confiance. à vous et à vos capacités. C'est que quelqu'un a jugé que vous feriez un bon manager.

Arrêtez de tout remettre en question, surtout en ce qui vous concerne, et osez avoir confiance en vous.

6 ) Revivez vos plus gros défis et vos meilleurs succès

Dans les moments de doute, faites marcher votre mémoire et revivez les plus gros défis de votre vie. Revivez-les, notamment la manière dont vous les avez surmonté. Maintenant comparez ces défis au fait de prendre un nouveau poste de manager. Quand on remet les choses en perspective, les blocages disparaissent.

Réussir en tant que manager, c'est votre prochain challenge.

Pensez à ce moment-là à vos succès, à la manière dont vous avez surmonté l'adversité. Et à ce que vous pouvez apprendre de ces moments-là pour réussir votre défi actuel : devenir un bon manager.

7 ) Apprenez dans l'action

Trompez-vous, assumez vos erreurs, corrigez-les, et améliorez-vous au quotidien. On pourrait résumer le fait d'apprendre dans l'action par ce mantra.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : vous former et être accompagné dans votre mission, c'est indispensable. Mais il y a un temps pour la théorie, et un pour la pratique.

Et c'est en pratiquant qu'on s'améliore, comme tous les métiers. Quel est le meilleur style de management ? Quel est la meilleure manière de communiquer avec votre équipe ? Quelle méthode d'organisation est la plus efficace pour vous au quotidien ? Les questions sont sans fin, mais ce qui est sûr, c'est qu'après quelques semaines vous aurez appris beaucoup. Sur ce qui marche. Sur ce qui ne marche pas. Sur vous. Et vos collègues. En définitive, vous aurez appris des choses sur l'art de manager.

8 ) Échangez en interne avec vos pairs

Avez-vous déjà songé à parler de vos problématiques avec les autres managers de votre société ? Non ? Cela me paraît plutôt pertinent.

Vous avez une connaissance commune de l'organisation interne, les erreurs que vous rencontrez ils les ont sûrement déjà rencontrés avant vous. Vous pouvez même faire face actuellement aux mêmes problématiques communes.

Prenez un café avec eux, échangez, sur leurs missions, les votres, comment ça se passe pour eux, les erreurs à éviter. Et profitez-en pour monter une communauté interne de managers si celle-ci n'existe pas. En vous réunissant à intervalle régulier (1 fois par mois), vous pourrez ainsi en faire un rituel et échanger autour de bonnes pratiques de management.

Seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin

9 ) Connectez-vous via les réseaux sociaux

Aujourd'hui, avec la puissance des réseaux sociaux et d'Internet, vous pouvez vous connecter à n'importe qui. Nous sommes tous à quelques clics de portée les uns des autres.

N'hésitez pas à envoyer un message à des managers expérimentés pour leur demander leurs meilleures astuces de management, ou encore de ce que ça veut dire pour eux le management.

Après tout, quel est le pire qui puisse arriver ? Une non-réponse ? Dans ce cas, contactez quelqu'un d'autre.

10 ) Lisez des livres

Des livres sur le management, il y en a des dizaines. Sans compter l'organisation, la gestion du temps, la conduite de changement, la gestion de projet, etc...

Ces livres, c'est un condensé d'années d'expérience des auteurs, c'est un enseignement à forte valeur ajoutée. Pour une vingtaine d'euros, vous pouvez apprendre auprès des meilleurs, à votre rythme. Il vous suffira ensuite de mettre en pratique.

Choisissez quelle thématique vous souhaitez creuser, et lisez 1 livre par mois. ça vous fait 12 livres par an, soit l'équivalent de 12 formations à petit prix.

11 ) Sachez que vous ne cocherez jamais toutes les cases

C'est un fait : dans votre vie personnelle comme dans votre vie professionnelle, vous ne cocherez jamais toutes les cases.

Ce que je veux dire par là, c'est que vous ne pourrez pas être bon partout : nous avons tous nos forces et nos faiblesses. Nous avons tous nos sujets de prédilection.

Certains managers seront plus à l'aise en s'exprimant à l'oral, sur l'organisation et la gestion du temps & des priorités, d'autres auront plus de mal sur l'arbitrage, la prise de décision rapide ou encore le recadrage. Certains encore excelleront dans la création d'une ambiance de travail agréable, ou dans le fait de motiver leurs équipes. 

Avec l'expérience, vous pourrez améliorer encore vos forces, et gommer vos faiblesses. Mais s'il s'agit de votre premier poste de manager, clairement vous ne serez pas bon partout. Et c'est ok.

Appuyez-vous sur vos forces, expérimentez, et échouez. Souvent. Parce qu'on apprend toujours plus de ses erreurs.

ça a été le cas pour moi. Avec le recul, j'ai fait bon nombre d'erreurs de management sur mon premier poste. Mais l'équipe ne m'en a pas tenu rigueur, et l'essai a été transformé : j'ai pu évoluer sur d'autres postes, dans d'autres contextes.

Croyez en vous et en vos capacités, faites du mieux que vous pouvez chaque jour, et ne vous inquiétez pas trop des cases à cocher ou non. Cherchez toujours à faire de votre mieux et à vous améliorer. C'est la clé pour réussir dans votre nouvelle mission.

12 ) Contactez-moi et posez-moi vos questions

Enfin, dernière astuce, n'hésitez pas à me contacter et à me poser vos questions sur le management. J'ai fait cette bascule avant vous, et je suis sûrement passé par là où vous êtes.

Envoyez-moi un mail et je me ferais un plaisir d'y répondre.

Ce qu'il faut retenir

Pour développer votre légitimité et votre crédibilité aux yeux de votre équipe, du monde (et des vôtres), je vous invite à vous rappeler de ces 13 points. Vous pouvez même les imprimer ou vous en faire un mantra au quotidien.

1 ) Misez sur vos compétences transverses

2 ) Démarquez-vous du lot et assumez votre personnalité

3 ) Apprenez à connaître vos valeurs et vos forces

4 ) N'attendez pas de validation extérieure

5 ) Ayez confiance en vous et vos capacités

6 ) Revivez vos plus gros défis et vos meilleurs succès

7 ) Apprenez dans l'action

8 ) Echangez en interne avec vos pairs

9 ) Connectez-vous via les réseaux sociaux

10 ) Lisez des livres

11 ) Sachez que vous ne cocherez jamais toutes les cases

12 ) Posez-moi vos questions

Et si le syndrome de l'imposteur pointe à nouveau le bout de son nez, rappelez-vous que si vous êtes à ce poste de manager, ce n'est pas par hasard : quelqu'un croit en vous et en vos capacités. Ne le faites pas mentir.

Vous sentez-vous légitime dans votre travail ? Si vous deviez vous former, sur quel(s) sujet(s) vous formeriez-vous pour renforcer vos compétences et votre savoir-faire ? 

Thibault Baheux

A propos

Manager d'équipe et Chef de Projet IT depuis 2008, j'ai constaté une chose : l'humain est au cœur de tout, mais est totalement oublié en entreprise ! J'ai créé ce blog pour changer cela. Pour remettre l'humain au centre des décisions. Pour développer le management bienveillant, le travail collaboratif et le bien-être au travail, qui est la clé de la performance et de l'attractivité des entreprises de demain. On peut tous travailler + intelligemment, + humainement et + efficacement !

Vous aimerez aussi : 

comment gérer une personnalité difficile au travail

Comment gérer une personnalité difficile au travail ?

meilleurs livres de management

12 livres de management pour pimenter votre année

N’attendez plus qu’il soit trop tard : Désamorcez des conflits au travail grâce à ces 10 conseils d’expert

Commenter l'article

Ton adresse mail ne sera pas visible. Tous les champs marqués d'une astérisque * doivent être remplis.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}