Thibault Baheux
22 juillet 2020  - minutes de lecture

« Traite les autres comme tu voudrais qu’on te traite ».

On entend cette maxime à tous les coins de rue, encore aujourd’hui.

Et autant celle-ci prend tout son sens pour ce qui est du respect de la personne, autant tu peux l’oublier direct pour le management.

Oui oui, vous m’avez bien lu : j’en ai plus que marre d’entendre ça à toutes les sauces.

En tant que manager, il faut arrêter de vouloir traiter à tout prix les autres comme l’on voudrait que l’on nous traite.

Ça ne sert à rien.

C’est contre-productif !

Être un bon manager, c’est savoir s’adapter

Avez-vous déjà vu une situation où un manager, qui pense bien faire et aller dans le sens de son collaborateur, va le manager d’une manière qui sera très mal perçu par ce même collaborateur ?

D’un côté, on se retrouve avec un collaborateur frustré, incompris, parfois même démotivé.

De l’autre, on se retrouve avec un manager qui ne comprend pas pourquoi la méthode qui marche très bien avec X ne fonctionne pas avec Y, qui finit par être frustré également, et qui peut même finir par se braquer.

Vous connaissez peut-être cette scène pour l’avoir vécu ?

C’est mon cas.

Je me suis retrouvé, il y a quelques années, dans une équipe de quelques personnes où le manager s’était fixé 2 objectifs en tant que manager :

  • Toutes les décisions importantes devaient être prises par lui
  • Les horaires de travail devaient être respectés à la lettre : on commence et on termine à l’heure, ni avant ni après, mais à l’heure.

Alors oui, ça convenait aux autres personnes de l’équipe, mais pas à moi.

J’aspirais déjà à l’époque à avoir plus de flexibilité, plus d’autonomie, plus de responsabilités dans mon travail et cette méthode de management, qui allait parfaitement à mes anciens collègues, ne me convenait tout simplement pas.

On s’est d’ailleurs plusieurs fois frités sur le sujet : il ne pouvait pas concevoir de manager différemment les membres d’une même équipe. Tout le monde selon lui doit être logé à la même enseigne.

Et c’est là qu’il s’est planté en beauté.

Il n’a tout simplement pas compris ce point pourtant primordial.

Chacun est unique, avec son caractère, ses forces, ses faiblesses, ses besoins et envies, sa manière de communiquer, etc…

Il existe autant de manière de manager qu’il y a de collaborateurs, et un bon manager doit nécessairement avoir une ligne directrice mais savoir adapter son style de management à son interlocuteur.

La formation est certes très importante pour mieux manager : on apprend à être une personne bienveillante, on apprend à casser les liens de subordination hiérarchique, on apprend à se positionner non plus en tant que « chef » mais en tant que leader.

Mais il faut aussi savoir sortir des carcans des formations, des livres de management.

Il n’y a pas de méthode miracle pour manager efficacement et de manière bienveillante ses collaborateurs.

Alors non, arrêtez de manager les autres comme vous voudriez être managé : ça ne marchera pas!

Le management bienveillant, c’est savoir s’adapter à son interlocuteur, comprendre ses besoins, ses motivations, sa manière de communiquer, tout en gardant la ligne directrice que l’on s’est fixé.

Le management bienveillant, c’est être empathique, authentique et respecter son interlocuteur.

Selon vous, quelle serait la manière idéale de vous manager ?

Thibault Baheux

A propos

Tour à tour manager et chef de projet depuis 2008, j'ai managé des équipes jusqu'à 40 collaborateurs, aussi bien en management hiérarchique direct qu'en transversal. Manager des personnes, c'est la chose la plus compliquée que j'ai eu à faire dans ma carrière. Mais c'est aussi la plus passionnante ! Je partage avec vous sur ce site mes meilleurs conseils, mes retours d'expérience, ma vision du management d'aujourd'hui et de demain.

Vous aimerez aussi : 

Réussir son management : le guide complet

Manager : Rôles et définition

Les 8 qualités essentielles du bon manager

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>