code vestimentaire au travail

Survivre sans costume au bureau, c’est possible ?

Les codes de la tenue vestimentaire en entreprise ont beaucoup évolué ces dernières années. Les mentalités changent avec l’arrivée de la nouvelle génération sur le marché du travail, et de plus en plus d’entreprises adoptent un code vestimentaire plus décontracté.

L’heure est à la tolérance mais certaines sociétés résistent encore et toujours au style casual.

Le costume ne transforme pas subitement les employés en machine de guerre ni en champion de la productivité, et encore moins en expert. Et ça, ces entreprises qui lâchent du lest sur le code vestimentaire au travail l’ont bien compris.

En plus, ça empêche les salariés d’être eux-mêmes et ça les incite à mettre leur masque “travail” et à jouer un rôle dans l’entreprise.  Et ça, pour une entreprise qui se veut authentique, humaine, transparente, c’est raté.

 

Le costume-cravate, un truc de dinosaure ?

Vous travaillez derrière un bureau et vous n’êtes absolument pas en contact avec un client au quotidien. Pourtant, on vous impose de porter un costume cravate « parce que bon on a toujours fait comme ça« , et un peu aussi parce que c’est la norme dans l’entreprise.

J’ai un avis très tranché sur le sujet : le costume cravate, c’est bon pour les années 90.

Alors arrachez-moi cette cravate, rangez-la bien profond dans le placard, vous n’en aurez plus besoin. En plus, ce bout de tissu inutile vous sert et vous oppresse et devient horripilant lorsque arrive les grosses chaleurs de l’été. Tant que vous y êtes, faites aussi tomber la veste, sortez vos jeans, vos tshirts les plus colorés, et mettez l’ambiance dans l’open-space.

Le costume cravate, c’est has been !

 

Tenue correcte exigée au travail

Ok, je vais nuancer légèrement mes propos (vite fait). Certains métiers imposent une tenue de travail, principalement pour des questions de sécurité. Bien sûr que vous allez continuer à la porter, je ne remets absolument pas ça en question, il en va de votre santé.

Mais si vous êtes commercial ou que vous êtes au contact de clients, bien sûr que vous n’allez pas vous pointer à votre rdv en jean t-shirt (quoique). Mais pas besoin d’être habillé sur votre 31 non plus. Un jean sombre, une chemise et une veste feront très bien l’affaire. Pas la peine de sortir le costume de mariage, la cravate rose bonbon (parce que c’est tendance), et les boutons de manchette assortis aux chaussettes. 😉

Pour la petite histoire, dans l’un de mes anciens jobs dans le milieu bancaire, j’étais dans l’obligation de porter un costume cravate. Pour ramper sous un bureau et changer des pcs et des câbles réseau…

Oui, oui, vous avez bien lu !

Je vous laisse imaginer l’état du costume après quelques acrobaties dans l’open space, et la tête de mon supérieur quand je lui ai adressé ma note de frais pour l’achat d’un nouveau costume.

 

L’habit ne fait pas le moine

Un salarié en costume derrière un bureau est-il plus productif qu’un salarié habillé en jean tshirt ? C’est un NON catégorique.
Il y a même des chances que le salarié vive le costume comme une contrainte, qu’il ne soit pas à l’aise dedans, et donc que sa productivité baisse légèrement.

L’habit ne fait pas le moine, certes, mais faire bonne impression reste d’actualité en entreprise, tout comme le fait d’être élégant (il paraît que ça plaît aux clients).

S’habiller en mode décontracté ne veut pas dire que vous allez ressortir le survêtement de sport, la banane et la casquette lacoste. SURTOUT PAS d’ailleurs, si vous voulez garder un minimum de crédibilité. 🙂

Habillez-vous décontracté, comme tous les jours lorsque vous êtes chez vous.

 

Le casual, la nouvelle norme ?

La nouvelle économie de l’internet et des startups fait émerger de nouvelles tendances.
Il n’est pas rare de voir dans le milieu du high-tech des ingénieurs, et même des cadres, habillés en jean tshirt, y compris durant les séminaires, les interviews, etc.

Ils s’amusent avec leurs vêtements, s’expriment, laissent parler leur personnalité.

On voit également de plus en plus de salariés (la nouvelle génération, principalement) arborer des piercings ou des tatouages au travail, sans que cela gène et empiète leur professionnalisme. Les mentalités semblent avoir évoluer dans le bon sens, et on ne catalogue plus systématiquement ces personnes dans la catégorie des rebelles et des marginaux.

Un bon point, même s’il y a encore du chemin à faire en France comparé aux Etats-Unis.

 

Bousculer les codes et effacer les frontières hiérarchiques, c’est possible

Ça fait du bien de bousculer les codes de temps à autre, et d’amener de nouvelles manières de travailler.

Il n’y a rien de pire que de faire quelque chose “parce qu’on a toujours fait comme ça”.

Assouplir le code vestimentaire au travail et casser le côté rigide et austère du costume permet en plus d’instaurer une bonne ambiance, plus conviviale, plus familiale et de casser les codes hiérarchiques et les frontières qui s’imposent dès lors qu’un “chef” revêt son costume.

Alors pourquoi s’en priver ?

 

Conclusion

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je n’invite pas non plus au grand n’importe quoi. La tenue décente reste de rigueur (les amateurs de slip tricolore attendront encore quelques années avant de pouvoir poser fièrement devant leurs collègues).

La tenue plus formelle sera à préférer lorsque vous êtes en contact de clients, mais dès lors que vous êtes derrière votre bureau, bien au chaud, lâchez-vous un peu et soyez vous-mêmes !

Osez le jean, Osez le tshirt, Osez les couleurs, Osez les tatouages et les piercings, tant que ce n’est pas provocateur !

La limite, communément admise par tous, c’est le contact avec le client.

 

Ah, et si votre employeur vous impose tout de même de porter un costume, sachez que dans ce cas les frais d’entretien de la tenue de travail sont à la charge de l’employeur, n’hésitez donc pas à dégainer les notes de frais, ça lui fera plaisir. 🙂

 

Et vous, dans votre entreprise, quel est le code vestimentaire en rigueur ? Vous laisse t-on de quoi exprimer votre créativité et votre personnalité ? Ou vous impose t-on une tenue de travail ?

 

Pour aller + loin :

 

1 réponse

  1. Lucette Smits dit :

    Toujours très intéressant à lire. J’avoue que j’attends chaque semaine ton blog. Un grand OUI, que chacun fasse (dans la limite du décent) comme il veut. La vie privée, que ce soit dans les habits, sa façon de penser, de se conduire ou d’ accepter ou pas ce que fait son voisin, ça ne regarde personne d’autre que soi-même. Si chacun pouvait regarder sa vie avant de s’occuper de celle des autres, il y aurait beaucoup moins de perfidie et de coups bas. Et surtout chacun serait plus cool… Mais pour l’instant, beaucoup trop de gens s’occupent de ce que l’autre va dire ou faire. Il agit encore en écoutant le qu’en-dira-t-on… Et c’est vraiment dommage de passer à côté de son « soi intime »…OUI A LA LIBERTÉ DE S’ HABILLER ET DE S ‘EXPRIMER COMME ON LE SENT »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *