intelligence artificielle : l'avenir du recrutement ?

L’Intelligence Artificielle est-elle l’avenir du recrutement ?

L’Intelligence Artificielle est en passe d’arriver dans nos bureaux et de révolutionner totalement notre manière de travailler, pour le meilleur et pour le pire.

Certaines IA promettent de faciliter la vie d’un bon nombre de salariés, de traiter les tâches récurrentes (et non passionnantes), pour que les collaborateurs puissent se recentrer sur leur cœur de métier : la création de valeur.

Mais ces promesses d’un monde meilleur et plus simple ne s’adressent pas à tout le monde : les IA vont concurrencer des humains pour des jobs bien particuliers, et s’avéreront très vite supérieures. C’est du moins ce qu’en pense une bonne partie de la population. Il n’y a qu’à voir les interrogations que se posent des personnes tels qu’Elon Musk ou encore Stephen Hawking (de son vivant).

Alors imagine un peu ma surprise quand j’ai lu qu’une IA allait trier des CV. Nos CV !

 

Une IA qui recrute !

On est dimanche matin, 08h00, je sirote tranquillement mon café tout en faisant de la curation de contenu, et je tombe sur cet article : « Recrutement : Une intelligence artificielle utilisée pour étudier les CV de candidats ».

Le site d’annonces Jobijoba a développé une intelligence artificielle pour passer au crible les CV des candidats et n’en retenir que les meilleurs, les profils les plus adaptés.
C’est un outil qui promet de faire gagner du temps aux services des Ressources Humaines, tout en faisant une première sélection sur les CV et en retirant tout ceux qui ne correspondent pas au poste.

Pourtant je n’ai pas pu m’empêcher de me questionner :

  • Sur quels critères cette IA jugent-elles des profils ?
  • Retient-elle les CV des candidats au nombre de mots-clés insérés dans le CV ?
  • Comment peut-elle juger de la personnalité d’un candidat à partir d’un CV ? Le fait-elle seulement ?
  • N’est-ce pas le risque de laisser passer des profils atypiques potentiellement intéressants ?
  • Où est l’humain finalement dans ce processus ? Lorsqu’on analyse un CV, on tient compte également d’un ressenti et pas uniquement du contenu.

Est-ce une bonne chose ? Je n’arrive pas à me décider.

 

 

L’expérience recrutement

Au fond, n’a t-on pas déjà ces problèmes dans le recrutement ?

À voir les pratiques de certains cabinets de recrutement, je peux t’assurer que ce n’est pas parce que le recrutement est assuré par des humains qu’il est humanisé. Loin de là.

Ils ne connaissent rien du poste ou de la fiche de mission de leur client, ne comprennent pas la moitié des termes techniques apparaissant dans les CV des candidats et doivent pourtant faire une première sélection pour leur client. Et pour la personnalisation de la communication, l’envoi de réponses aux candidatures, même négative, on repassera.

Une IA pourrait-elle faire pire ? Je ne pense pas.

 

Pour moi, l’atout de l’être humain face à la machine, c’est justement ce côté « humain » : la communication, l’échange, le ressenti, le partage, l’authenticité. Aujourd’hui, proposer un poste et faire passer des entretiens ça ne suffit plus.

Les candidats veulent vivre une expérience personnalisée, et non pas une expérience standardisée et désagréable comme ils en ont vécu tant d’autres depuis des années. Et ce n’est pas l’arrivée des IA de recrutement qui va changer la donne.

Au même titre que l’expérience collaborateur, qui commence de l’arrivée du collaborateur dans l’entreprise jusqu’à son départ, les entreprises doivent nécessairement travailler sur l’expérience recrutement pour tirer leur épingle du jeu.

 

Alors, finalement : es-tu POUR ou CONTRE les IA dans le recrutement ? Et pourquoi ? Quelle a été ta dernière expérience de recrutement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *