comment demander à télétravailler

11 arguments pour télétravailler que ton boss ne pourra pas contrer

Comment demander à télétravailler à son manager ?

Les mentalités ont encore du mal à bouger en France, et il peut parfois être compliqué de demander la mise en place du télétravail à sa Direction.

Une chose est sûre : Si tu ne fais rien, si tu ne tentes pas ton coup, il ne se passera rien.

Tu connais les nombreux avantages du télétravail sur le bout des doigts, tu sens que tu es au taquet pour négocier un accord de télétravail, toquer à la porte de ton manager pour lui parler ne te pose pas de problème, mais tu ne sais absolument pas comment formuler ta demande de télétravail pour faire en sorte qu’il ne puisse pas la refuser.

Tu as peur d’essuyer un refus, tu as peur du jugement de ton manager ou encore que cela porte préjudice à ta carrière ?

Utilise ces 11 arguments pour que ton manager ne puisse pas te dire non.

 

11 arguments irréfutables pour demander à télétravailler à son boss ?

Ton entreprise n’a pas mis en place d’accord de télétravail, mais tu n’en peux plus de te taper plus d’une heure de route chaque jour pour venir au bureau : c’est une question de survie pour toi.

Rassures-toi !

Ce n’est pas parce que ton contrat de travail ne mentionne pas le télétravail que tu ne peux pas t’y mettre.

 

1 )Ton travail est-il éligible ?

Tout d’abord, avant de débouler dans le bureau de ton patron en scandant que c’est soit le télétravail soit la démission, poses-toi la question suivante :

  • Ton emploi est-il éligible au télétravail ? 

 

Blague sur le télétravail des maçons

Si tu es maçon, tu peux oublier de suite 😉

  • La technologie employée par ta boîte te permettra-t-elle de faire le même travail à distance de chez toi ?

 

2 ) Télétravail = gain de productivité

Mets en avant le gain de productivité pour toi ainsi que pour l’entreprise que permettra le télétravail.

Un bon nombre d’études le prouvent : un employé bien dans ses baskets et épanoui fournit du travail de bien meilleure qualité.

Lorsqu’on est en télétravail, on est dans un environnement rassurant, apaisant (du moins, j’espère que tu te sens comme ça lorsque tu es chez toi 😉 ).

Tu as besoin de travailler sur une tâche qui demande de la concentration ? Pas de collègues autour de toi pour faire du bruit, te déranger pour des broutilles…

Au final, tu avances bien plus vite en télétravail que si tu étais au bureau.

 

3 ) Les avantages du télétravail

Arrive avec un véritable argumentaire face à ton boss, mets en avant les avantages du télétravail, mais surtout insiste bien sur ce que cela apportera à la société, à lui-même, avant de parler des avantages que cela te procurera.

L’objectif est de lui prouver, arguments à l’appui, que le télétravail lui apportera plus à lui et la société qu’à toi et qu’il ne peut donc pas refuser ta demande.

  • Un salarié au travail est un salarié plus heureux, et donc plus motivé dans son travail, et plus productif.
  • Tu n’as pas de transports à te taper, tu peux donc commencer plus tôt ton travail, tout en te levant plus tard.
  • Tu seras moins fatigué, moins stressé, et ça se ressentira sur la qualité de ton travail.
  • Tu seras moins dérangé, et tu pourras donc produire plus rapidement ce rapport qu’on te demande depuis quelques semaines.

Pour connaître tous les bénéfices que peut t’apporter le télétravail, je t’invite à lire cet article.

 

4 ) Comment te joindre quand tu travailleras à distance ?

Explique en détail comment tu resteras joignable et comment le télétravail ne remettra absolument pas en cause l’organisation de ton équipe :

  • Tu as un téléphone professionnel sur lequel tu es joignable en journée.
  • Tu es un pro de l’utilisation de ta messagerie, du travail collaboratif et des outils de communication instantanée : Skype, Slack, Trello, Visioconférence, etc…

Comme tu es un collaborateur consciencieux, tu avertiras bien sûr les équipes avec lesquelles tu travailles que tu travailleras à distance, et par quels moyens elles pourront te joindre.

 

5 ) Ta présence n’est pas nécessaire au bureau

Les tâches que tu réalises ne nécessitent pas d’être physiquement présent sur site :

  • Tu peux assister aux réunions en conférence téléphonique (conf call) voire en visio conférence avec la webcam de ton pc
  • Tu peux travailler sur un projet avec tes collègues via les outils de communication collaboratives proposés par ta société.

 

6 ) Quand comptes-tu faire du télétravail ?

A quelle fréquence comptes-tu télétravailler ?

Quel jour de la semaine ?
Un jour précis ou en fonction des impératifs au bureau (réunions) ?

Perso, j’opterais pour commencer pour du télétravail 1 fois ou 2 par semaine en fonction des impératifs, en évitant les Lundis et Vendredis, ce qui pourrait être vu comme une manière détournée de prolonger le weekend par ton boss.

Une fois que tu lui auras prouvé qu’il peut te faire confiance et que tu es plus productifs à distance que sur site, tu pourras alors prétendre à télétravailler les Lundis et Vendredis 😉

 

7 ) Le contact social, c’est important

Insistes bien sur le fait que ce n’est pas parce que tu fais du télétravail que tu ne passeras plus jamais au siège.

Le contact humain, c’est important, ne serait-ce que pour te sociabiliser et maintenir un lien avec tes collègues.

 

8) Tu feras preuve de discipline

Indique que tu es bien conscient que le télétravail n’est pas pour tout le monde : tu sais qu’on peut se distraire facilement chez soi avec la tv, l’ordi, la console de jeux…

Rassure ton manager sur le fait que tu as une pièce ou à minima un bureau dédié pour travailler, loin de toutes distractions, et que tu feras preuve de discipline.

Rassure-le également de la stabilité de ta connexion Wifi : Et oui, sans internet, ça va être compliqué de rester en contact avec ton équipe et de travailler 😉

Elémentaire, mon cher Watson !

 

9 ) Équilibre vie pro / vie perso

Reste clair sur les horaires de travail : ce n’est pas parce qu’on est en télétravail qu’on est corvéable à merci.

La bonne règle à adopter est de faire tes horaires de travail classiques, + d’utiliser le temps normalement perdu dans les transports pour avancer sur tes dossiers.

Autrement dit : pour toi ça n’y change strictement rien en terme d’horaires, mais tu travailleras plus et tu seras plus productif aux yeux de ton boss.

Sauf qu’à la fin de la journée, tu auras bien plus la pêche que lorsque tu rentres du boulot, et ça, ça n’a pas de prix.

 

10 ) Tu réalises du travail de qualité

Mets en avant tes dernières réalisations et la qualité du travail que tu as réalisé.

L’idée, c’est de montrer à ton employeur que le travail que tu fournis est de qualité, qu’il peut te faire confiance et que cela ne changera pas avec le fait que tu travailles à distance.

 

11 ) Une période d’essai pour tester le télétravail ?

Enfin, si tu ne l’as toujours pas converti au télétravail, proposes-lui de mettre en place une période d’essai de quelques semaines, et faites un bilan ensemble au bout de cette période.

Si le bilan est positif, il n’aura aucune raison de ne pas te laisser continuer.

Comment résister à cet argument ? 🙂

 

Si tu arrives préparé dans le bureau de ton manager pour lui faire une demande de télétravail et que tu lui avances chacun de ces arguments, il y a peu de chances que ta demande soit refusée, surtout avec l’argument ultime de la période d’essai.

 

Enfin, ne te contentes pas d’un simple accord oral pour le « home office ».

Il est préférable d’avoir un accord écrit (un mail fait très bien l’affaire) et, une fois ta période d’essai terminée, tu pourras signer un avenant à ton contrat de travail afin d’officialiser la chose.

 

6 Réponses

  1. Pierre dit :

    Merci pour cet article plein de bon sens mais qui permet de réfléchir aux aspects importants à considérer pour le télétravail !
    Ce n’est qu’en étant bien préparé et bien réfléchi que le projet personnel apparaîtra crédible auprès de la hiérarchie.

    • Thibault dit :

      Bonjour Pierre,
      C’est effectivement le propos de mon article : montrer à sa hiérarchie qu’il ne s’agit pas que d’un caprice mais bien d’un projet mûrement réfléchi et qui peut être argumenté si besoin.

      Le second objectif, c’est bien sûr d’amener le management à comprendre que oui, on peut travailler sans pour autant être à son bureau et que le télétravail peut apporter nombre d’avantages à l’entreprise comme aux collaborateurs.

      Après tout, il y a bien des entreprises qui n’ont plus de locaux et fonctionnent en mode « 100% télétravail » : et ça marche !

  2. caroline v dit :

    super article, je vais prendre mon courage à 2 mains très prochainement.

  3. Hytac dit :

    Bonjour,

    ne pas oublier que d’éviter un déplacement quotiden reduit son impact écologique sur l’environnment, économise les émotions négatives dans les bouchons (on commence le travail zen!) et réduit les risques d’accident de la circulation qui rentre égalment dans le cadre des accidents du travail. Donc meilleur score pour la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *