Comment développer le sentiment d'accomplissement au travail

7 pistes pour développer l’accomplissement en entreprise ? (3/3)

Le sentiment d’accomplissement est l’un des 3 piliers de l’expérience au travail, avec :

 

S’accomplir dans son travail, avoir le sentiment d’avoir fait quelque chose qui a servi à quelqu’un n’est pas donné à tout le monde.

72 % des salariés français rêvent d’une organisation qui ferait une place au bonheur au travail, et 71 % d’entre eux souhaitent plus de reconnaissance au travail.

Ces attentes sont plus fortes en France qu’en moyenne dans le monde.

Travailler sur le sentiment d’accomplissement au travail, c’est s’assurer d’avoir des collaborateurs plus épanouis, plus impliqués, plus engagés, plus efficaces et plus innovants !

Aujourd’hui, les salariés ne veulent plus réaliser de travail qui n’a aucun sens : ils veulent comprendre pourquoi ils font telle tâche, ils veulent comprendre quelle est la finalité de cette tâche, ce qu’elle apportera au client final.

Aujourd’hui, les salariés veulent avant tout se sentir utiles, et reconnus dans leur travail.

Citation de Thibault Baheux : Travailler sur le sentiment d’accomplissement au travail, c’est s’assurer d’avoir des collaborateurs plus épanouis, plus impliqués, plus engagés, plus efficaces et plus innovants !

 

Comment améliorer le sentiment d’accomplissement en entreprise ?

1)   Repenser son processus d’Onboarding

Le sentiment d’accomplissement commence dès l’arrivée d’un nouveau collaborateur dans son entreprise.

L’entreprise doit montrer au nouvel arrivant qu’il était attendu, qu’il est unique, qu’il est reconnu pour son savoir-faire et son savoir-être. Il doit sentir que l’organisation qu’il vient de rejoindre est une organisation en phase avec son temps.

Aujourd’hui, l’organisation se doit d’avoir un processus d’Onboarding (accueil des nouveaux arrivants), afin d’améliorer l’expérience collaborateur.

 

2)   Mettre en place une politique de Qualité de Vie au Travail

Une politique de Qualité de Vie au Travail est un indispensable, pour l’organisation qui veut se démarquer de son marché.

Plus qu’une tendance, le bien-être au travail est l’avenir du monde du travail.

Il faut donc dès à présent que l’organisation mette en place une politique de bien-être au travail, à tous les niveaux : direction générale, ressources humaines, management, administratif, etc…

 

3)   Reconnaître le savoir-être, le savoir-faire et le travail de ses collaborateurs

Il est important de reconnaître au quotidien les qualités de ses collaborateurs.

Ce n’est pas le salaire qui vient reconnaître le travail fourni d’un collaborateur. Pas seulement.

Prends le temps de remercier réellement tes collaborateurs, cela continuera à leur donner l’envie de se surpasser.

 

4)   Donner du travail qui a du sens

Comment peut-on s’accomplir dans son travail si l’on réalise un travail qui n’a aucun sens ?

Tu as sans doute des exemples de ton environnement, mais j’aime beaucoup celui-ci, même s’il est quelque peu caricatural :

Un manager demande à son collaborateur de déplacer les documents de la pile A, sur la gauche du bureau, dans la pile B à droite du Bureau.

Il n’y a aucune finalité à réaliser cette action, autre que faire « ce que le manager a demandé, sans broncher ».

 

 

Donne du travail qui n’a aucun sens comme dans cet exemple, et tu peux être sûr que tes collaborateurs vont se démotiver, se désengager et assurer le strict minimum.

 

5)   Incarner les valeurs de l’entreprise

Il ne suffit pas de définir des valeurs pour l’entreprise pour que celles-ci soient acceptées et partagées par l’ensemble des collaborateurs.

Et pourtant, bon nombre d’organisations agissent encore comme cela : les managers, lors de la présentation annuelle de la stratégie de l’entreprise, calent quelques mots-clés tendance dans leurs slides powerpoint, parce que ça fait bien comme valeur d’entreprise.

Mais il faut aller plus loin. Il faut se demander :

Comment ces valeurs sont incarnées dans le quotidien de l’entreprise ?

Et comment toi tu incarnes ces valeurs au quotidien ?

Avant de rallier les autres à ta cause, il faut montrer l’exemple !

Fais des valeurs de l’entreprise les tiennes, incarne les au quotidien, et tu verras que dans peu de temps, d’autres collaborateurs feront sienne ces valeurs.

 

6)   Insuffler du zen dans l’entreprise

Quoi de mieux pour améliorer le sentiment d’accomplissement que d’offrir des moments de détente bien mérités à ses collaborateurs ?

Les possibilités sont sans-limites : payer un coach pour travailler du renforcement musculaire, proposer des cours de méditation, faire venir un masseur professionnel dans les locaux de l’organisation, agrémenter les semaines d’exercices de pleine conscience, de déconnexion, etc…

 

7)   S’engager dans le monde associatif

Au-delà du simple mécénat, pourquoi ne pas incarner les valeurs de l’organisation jusqu’à la faire entrer dans le monde associatif ?

L’idée ici est de permettre aux collaborateurs qui le souhaitent de nourrir leur engagement citoyen dans des associations qui concordent avec les valeurs de l’entreprise.

Cela développera la fibre associative du collaborateur, de développer son affinité avec les valeurs de l’entreprise, et de booster son sentiment d’accomplissement

 

Développer le sentiment d’accomplissement dans son entreprise, c’est s’assurer que les collaborateurs vont comprendre ce qu’ils font, y trouver du sens, et apprécier  de se sentir utiles.

 

Cet article est le troisième d’une série de 3 articles pour améliorer la Qualité De Vie au Travail.

Les deux articles suivants sont consultables ici :

 

 

2 Réponses

  1. lucette smits dit :

    toujours égal à toi-même dans la clarté de tes propos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *