raison qui poussent les employés à quitter l'entreprise

La SEULE et UNIQUE raison qui poussent les employés à quitter l’entreprise

Quelle est la première raison poussant les salariés à quitter leur société ?

Certaines entreprises font face à une fuite des talents : leurs employés partent vers d’autres horizons, encore et encore et encore, à la chaîne.

En parallèle, ces mêmes entreprises ont du mal à recruter.

Le dénominateur commun ?

Les managers !

Et oui !

Les managers sont la première raison qui poussent les employés à quitter leur entreprise.

ça laisse songeur.

 

La méthode management du brontosaure

Quelle est la différence entre un bon manager et un mauvais manager ?

Le mauvais manager, c’est celui qui voit un truc qui ne fonctionne pas et… il tire, à boulets rouges.

Le bon manager, lui, c’est celui qui voit un truc qui ne fonctionne pas et… qui se rapproche de ses équipes, pour trouver une solution, ensemble.

(Big up aux Inconnus 😉 )

 

Le mauvais manager a une méthode de management bien à lui : il dépense de l’argent et sape le moral des troupes.

Il gueule, accuse les autres, mets une pression d’enfer, impose des délais et des horaires intenables, ne reconnaît absolument pas le travail des autres, s’attribue tout le mérite, etc… Tout en étant persuadé qu’il est en train de motiver ses troupes.

 

Le bon manager, de l’autre côté, utilise des ressources et mobilise les énergies.

Il a bien compris que la bienveillance est un atout à avoir dans sa besace, qu’il faut accompagner ses collaborateurs, les aider à grandir, ne pas leur dire quoi faire mais les guider vers la bonne solution (qu’ils trouveront par eux-mêmes), les remercier et les reconnaître pour qui ils sont, pour leurs compétences, leur implication et la qualité de leur travail…

Fais l’exercice dans ta boîte, je suis sûr et certain que tu vas vite reconnaître les Brontosaures qui végètent entre ses murs.

 

Le verrouillage des postes clés par les incompétents

C’est devenu un passage obligé après quelques années en entreprise : on te propose systématiquement d’évoluer en devenant Manager.

Le Saint-Graal !

Du moins, c’est comme ça qu’on te le vend.

Te voilà du jour au lendemain propulsé à un poste que tu n’as jamais fait, que tu ne connais pas, que tu dois découvrir tant bien que mal sur le tas.

C’est selon moi la connerie du siècle : faire croire aux salariés que le summum de l’évolution professionnelle est de grimper les échelons de la hiérarchie, un à un, jusqu’à être manager ou directeur d’un service.

Et si cette personne avait juste envie de développer son expertise technique, de devenir LA référence en la matière, d’être reconnue pour ce savoir-faire et les compétences associées ?

Pourquoi à tout prix forcer cette personne à prendre la place de manager alors que ça ne lui convient pas forcément ?

 

Être manager ça ne s’invente pas, ça s’apprend, et c’est un métier bien différent d’un ingénieur en informatique, par exemple.

Sauf que des formations en management, je ne sais pas toi, mais moi des entreprises qui en proposent, je n’en connais pas beaucoup.

Et ça, c’est la plus grosse connerie du monde du travail!

Propulser à des postes clés des incompétents ou des personnes qui n’ont pas envie d’avoir autant de responsabilités, même si la paye est conséquente.

 

Eradiquer le management du dimanche

 

Devant ce constat, je ne vois que 3 solutions possibles :

 

1 ) Tu laisses faire

Parce que selon toi le bien-être des employés ça ne sert à rien, que tu ne vois pas comment tu pourrais enlever le titre de managers à ces personnes qui sont là depuis quelques années, ou que sais-je encore comme raison.

Le résultat sera le même.

Les meilleurs talents vont vite partir offrir leurs compétences à la concurrence (les sales traîtres !), et vont rester ceux qui ne peuvent pas se permettre pour le moment de partir ou qui n’osent pas.

Ils vont supporter une ambiance étouffante, anxiogène au possible au quotidien, vont faire preuve de démotivation extrême, et feront le strict minimum de ce qui leur est demandé.

On a vu mieux en matière de qualité de vie au travail et de productivité, non ?

2 ) Tu formes tes managers

C’est triste, mais la plupart des managers français on été propulsé à ce poste suite à une promotion et n’ont eu aucune formation, même après plusieurs formations.

Alors rétablis ça de suite si tu veux développer la cohésion, le bien-être et l’efficacité de tes salariés.

 

3) Tu remplaces les incompétents par des managers bienveillants qui feront le job

Tu leur enlèves leur titre de managers et les réaffecte à des postes qui leur conviendrait mieux.

Ça te paraît peut-être difficile, mais je mettrais ma main à couper que plusieurs d’ente eux te remercieront de leur avoir enlevé cette charge de leurs épaules.

Nomme de vrais managers à leur place, et tu sentiras de suite la différence.

 

 

Et toi, tu préfères chouchouter tes managers incompétents ou tes meilleurs talents ?

 

2 Réponses

  1. Lucette Smits dit :

    Au moins, tes idées sont nettes, claires et précises. Rien à rajouter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *