travailler musique productivité

Travailler en musique pour GAGNER en efficacité!

Je parle régulièrement sur le blog de productivité, d’efficacité : C’est un fait, nous cherchons tous à réaliser le plus de choses dans l’intervalle de temps le plus court possible.

D’ailleurs, je t’invite à consulter cet article pour apprendre à mieux gérer votre temps.

Et si je te disais que travailler en musique améliore ta concentration, aiguise ta curiosité, développe ta créativité, et donc te rend plus efficace au travail ? Ça pourrait changer ta vie dans l’open space, n’est-ce pas ? 😉

 

Travailler en musique pour + de productivité

Nous connaissons tous des situations qui nous empêchent de nous concentrer sur notre travail. Tu sais, ces situations qui nous agacent au plus haut point, pour lesquelles nous prenons sur nous, où nous osons parfois pousser un long soupir… Ces situations exaspérantes qui t’empêchent de te concentrer à 100% sur la tâche que tu dois réaliser.

Tu vois de quoi je veux parler ? Allez, pour la forme je t’en donne quelques unes, je suis certain que tu reconnaîtras ton quotidien 😉 :

  • Le téléphone en face de toi sonne continuellement, et bien sûr soit personne ne décroche soit l’interlocuteur donne l’impression de s’être endormi sur la touche rappel automatique. Ton collègue, avant de partir boire son café, a pris soin de mettre une sonnerie bien forte, bien stridente. Et oui, il ne faudrait pas que tu piques du nez devant ton écran !

 

  • Des collègues gloussant grassement dans le couloir, à propos de la dernière blague bien graveleuse de Jean-Mi, le trublion de service. Ils communiquent leur bonne humeur pendant que tu t’acharnes à te concentrer : c’est rageant mais ne leur en veux pas (trop).

 

  • Ou encore Micheline, de la compta, racontant son weekend de rêve à Deauville dans les détails à qui veut bien l’entendre. Pas de bol pour toi, tes oreilles captent un peu trop bien sa voix grinçante.

Bref, en écoutant de la musique, t’isoles de ton environnement : plus de sonneries téléphoniques intempestives, plus de collègues trop bruyants… Travaille en musique, et dis adieu aux perturbations sonores ! 😉

Tu l’as compris, mettre un casque sur tes oreilles te permets de t’isoler dans ta bulle, de te recentrer sur toi-même et de te concentrer sur la tâche à accomplir.

Pour ma part, j’utilise des écouteurs, qui m’accompagne tout le temps, y compris quand je suis en conférence téléphonique. Certains de mes collègues pensent donc que je suis au téléphone et préfèrent m’envoyer un mail à traiter lorsque j’aurais le temps plutôt que de m’interrompre dans ce que je suis en train de faire.

Bonus très appréciable à ne surtout pas négliger, surtout quand on sait qu’après chaque interruption, l’être humain met en moyenne 20 minutes pour se replonger à 100% dans son travail.

 

Alors bien sur, on évitera tout de même de mettre la musique trop forte : on veut s’isoler de l’environnement bruyant et contre-productif autour de nous, pas se défoncer les tympans!

Travailler en musique : le pied!

 Travailler en musique pour gagner en productivité, oui mais pas n’importe comment !

On veut se concentrer et avancer sur notre travail, pas se déconcentrer toutes les 30 secondes parce que la musique est trop forte, ni agacer le voisin non mélomane qui n’apprécie pas ce qui sort de ton casque.

Tu t’en doutes, tous les styles de musique ne sont pas propices à écouter pour te concentrer : mon conseil est de privilégier des morceaux calmes, plutôt qu’une musique ultra dynamique et entraînante qui va te déconcentrer. 

Très important également, privilégie les morceaux instrumentaux, les paroles ayant une fâcheuse tendance à nous dérouter de notre objectif.

Si tu souhaites quand même tester, je ne saurais être tenu responsable de la vidéo de toi en train de chanter « Libérééééééééééééée, délivrééééééééééée » à tue-tête dans l’open space.

 Toutefois, le fait d’écouter un morceau dynamique, mais que tu apprécies tout particulièrement, peut paradoxalement procurer le même effet et te calmer.

Je suis pour ma part en train d’écouter la BO de Trine, un jeu vidéo de plateforme enchanteur, particulièrement réussi. Si tu ne connais pas la BO, je te la recommande chaudement, elle est de toute beauté !

 

Travailler en musique : comment le faire accepter ?

 Tu bosses de chez toi ? Rien de plus simple, mets ta musique et démarre : tu es le seul maître à bord, profites-en !

Ok, elle était facile celle-là 😉

Mais qu’en est-il au bureau ? Tu te frotteras sûrement aux non-mélomanes, aux réfractaires à tout changement, aux conservateurs qui sont incapables d’imaginer de nouvelles façons de travailler…

Oui oui, même si les règles au bureau ont tendance à s’assouplir, il y en a encore des comme ça ! Véridique !

Attention, je ne dénigre pas ici les personnes qui préfèrent travailler dans le silence et le calme (chacun son truc), mais ceux qui ne veulent pas entendre ton point de vue.

Si tu veux  le faire accepter, évite le casque flashy bien vissé sur tes oreilles, et privilégie des écouteurs discrets, même si la qualité du son en pâtit légèrement. Les vrais mélomanes sauront de quoi je parle 🙂

Si tu te heurtes à des réticences de ton manager, ouvre le dialogue, perce l’abcès, et fais entendre ton point de vue : cela permet de t’isoler et donc de gagner en concentration et en productivité. Depuis que tu travailles en musique, c’est bien simple, tu fais ton travail avec plus d’entrain.

Finalement, faire entendre son point de vue ce n’est pas si compliqué 😉

La « solution » consistant à créer une ambiance zumba dans votre bureau à grand renfort d’enceintes ne fonctionnera pas : ce genre d’initiatives attire les râleurs, crois-moi sur parole 😉

Travailler en musique, c’est magique

Je ne le répéterai jamais assez, mets ton volume au minimum, tu dois pouvoir entendre clairement ton interlocuteur lorsque quelqu’un s’adresse à toi. D’ailleurs, si l’on te parle, aies l’intelligence d’enlever tes écouteurs, par respect, ça sera apprécié.

Si tu respectes ces quelques règles, alors travailler en musique sera toléré par ta hiérarchie.

 

 

Tu l’as compris, travailler en musique peut être un accélérateur de productivité ainsi qu’un accélérateur de motivation.

Cela fait maintenant 2 ans que je travaille en musique quotidiennement. C’est bien simple : aujourd’hui, j’aurai bien du mal à ne plus pouvoir travailler de cette façon, et lorsque j’oublie mes écouteurs (et oui, personne n’est parfait) j’ai vraiment la sensation d’être moins productif que d’habitude.

 

Fais-moi part de tes expériences sur le fait de travailler en musique :

  • As-tu essuyé un refus catégorique de ta hiérarchie ?
  • As-tu gagné en productivité en travaillant de la musique dans les oreilles ? Ou préfères-tu travailler en silence ?
  • Quel est le positionnement de ton entreprise sur le sujet ?

2 Réponses

  1. Mélodie Dzeuang dit :

    Trop cool de travailler en musique.
    Cela dépend aussi de la tâche à accomplir.
    Allez je prends mes écouteurs pour demain 🙂

    • Thibault dit :

      Salut Mélodie!
      Alors, verdict ? Comment s’est passé ta journée « travail en musique » ? As-tu noté une meilleure concentration, une augmentation de ta productivité ? As-tu accumulé moins de stress à la fin de la journée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *