pause sexe au travail

Du sexe au travail pour booster sa productivité !

Une pause sexe au travail pour rester productif et détendu ?

Tu n’imagines pas ma surprise quand, bien au chaud dans ma chambre d’hôtel lors d’un déplacement professionnel, feuilletant le magazine Capital, je tombe sur un article de Philippe ELIAKIM : « Pause sexe la bonne surprise de la loi travail ».

 

Il y mentionne une proposition insolite en provenance de suède pour maintenir le niveau de productivité de ses salariés au top level : la pause sexe au travail !

 

Etre bien dans sa tête et dans son corps

« Partant du principe que, pour être efficace au travail, il faut être bien dans sa tête et dans son corps, et que, pour être bien dans sa tête et dans son corps, il faut vivre une sexualité accomplie, un dénommé Per-Erik Muskos a fait [ …] une proposition à ses camarades de conseil municipal : offrir une pause sexe à tous les employés de la commune pour leur permettre d’aller se défouler horizontalement chez eux, entre 2 dossiers.»

 

Cette proposition n’a (malheureusement ? je te laisse juge) pas été retenu.

Mais il faut dire qu’il y a de l’idée !

 

Un salarié heureux est un salarié épanoui sexuellement

Je vois les détracteurs arriver d’ici :

« Parler sexe dans un milieu professionnel, mais quelle idée ! 

On ne mélange pas vie privée et vie professionnelle ! »

De un, lorsqu’on consulte nos mails professionnels en soirée à la maison, lorsqu’on passe un coup de fil perso, qu’est-ce que c’est, sinon un mélange des genres ?

De deux, le sexe n’a pas attendu cette proposition pour s’inviter au travail :

il n’y a qu’à jeter un rapide coup d’œil sur Internet et dans son entourage pour se rendre compte que c’est même assez courant entre collègues : On connaît tous quelqu’un qui a déjà eu une relation avec un de ses collègues, certains ont trouvé leur compagnon au bureau justement…

 

En même temps, ce n’est pas étonnant, on passe le plus clair de notre temps au bureau, des affinités se créent…
Pour certains en découle de l’amitié, pour d’autres des activités un peu plus sportive 😉

 

Per-Erik Muskos propose non seulement de donner la possibilité aux salariés d’avoir une pause sexe, mais également de la rémunérer au même titre que les pauses cafés et clopes actuelles.

Non content de ça, il surenchérit en proposant que les éventuels accidents (je vous laisse imaginer lesquels 😉 ) qui pourraient survenir durant cette pause soient pris en charge comme accidents du travail.

La protection sociale au nom de la productivité, si c’est pas beau ça !

 

Et pourquoi pas, après tout ?

 

On a du mal à l’imaginer, mais pourquoi pas après tout ?

Ça mérite réflexion, ça mérite expérimentation. Il a déjà été prouvé qu’une pause au travail est bénéfique pour la productivité, pourquoi une pause sexe serait-elle différente ?

Qui se porte volontaire pour expérimenter ? 😉

 

Et si la pause sexe en tant que tel pose problème, on peut toujours donner plus de flexibilité aux employés, et affranchir les salariés des horaires de bureau à la 09h-17h.

Libre à eux d’aller se dégourdir les jambes pendant une bonne heure entre 2 dossiers, d’aller se faire une partie du dernier Call of Duty, une partie de babyfoot, ou encore d’aller développer leur créativité avec leur partenaire. 😉

Finalement, la flexibilité des horaires de travail, ne serait-ce pas l’avenir ?

1 réponse

  1. Lucette Smits dit :

    Ah! la belle surprise, alors, là, plus d’un employé va adhérer, puisque c’est pour son bien-être, bon pour la tête et pour tout le reste. Ce qui est vrai, quelqu’un d’épanoui doit ou devrait avoir une vie sexuelle joyeuse. Quant à avoir le feu vert au bureau, il faut être « stoïque » quand on revient à sa place sous les yeux des collègues. A voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *